Rochers à la noix de coco

Publié le par Mamazon

Je fais plein de pâtisseries. Mais toujours les mêmes (on ne change pas une équipe qui gagne).

Cet article concerne les rochers à la noix de coco que j'adore et Papazon aussi vu que sa maman faisait les mêmes.

Le secret tenu secret depuis des générations

- Acheter un paquet de 125g de poudre de noix de coco de marque vahiné (c'est vers 1,20 ou 1,80 euros ce truc quand même)

- Faire la recette "rochers coco" qu'il y a au dos.

Des fois, t'es bien eu, parce que derrière le paquet, il y a une autre recette (plus compliquée).

Ruse suprême : découper la recette "rocher coco" de la fois où on a eu le bon paquet, et la coller à la porte du placard.

Niveau de difficulté

Matériel sali : une casserole, une cuiller à soupe, une spatule en bois, une truelle à maçonnerie, une plaque qui va au four.

A la limite, on peut survivre sans cuiller OU sans spatule (mais pas les deux), et sans truelle.
Idéalement, il faut un couteau pour couper le beurre à beurrer la plaque, mais bon. Et un doseur pour mesurer 150g de sucre et 30g de farine.


Mise en oeuvre : fastoche (même quand c'est raté, c'est bon), mais pas tout à fait simple : faut y mettre les mains et ça colle aux doigts.

Recette commentée :

Balancer une grosse cuiller à soupe de miel liquide dans la casserole, faire fondre.

Et mettre aussi le sucre (150g), mélanger avec le miel, attendre en remuant (remuer le mélange, pas ses fesse)(on peut aussi remuer les fesses en même temps mais c'est pas obligé)

Là, miracle : le truc arrive à faire un genre de pâte. Je n'en reviens pas.
Si on laisse sur le feu, re-miracle : ça caramélise.
En fait, si ça caramélise, ça va pas, après ça colle trop.


Retirer la casserole du feu.

Eteindre le feu (oui, important). (ou alors éteindre le feu et laisser la casserole à sa place)(mais moi j'utilise un feu qui est loin du bord, alors si je fais ça après j'ai mal au dos).

Quand on y pense, faire préchauffer le four, et aussi beurrer la plaque. Manger le reste du beurre.

Balancer 30g de farine dans la casserole et tout le paquet de noix de coco.

Mélanger. C'est là que j'y met les doigts et fais un genre de pate sablée. Sinon y'a des gros morceaux de caramel et après ça colle aux dents.

Casser deux oeufs au dessus de la casserole, mais y mettre seulement les blancs. Réfléchir à une autre recette pour utiliser les jaunes.

Mélanger.

Y mettre encore les doigts : là c'est bien visqueux, mais faut en faire des petits tas (en forme de pyramide, comme la maman de Papazon). De la taille d'une noix, qu'ils disent (noix de coco? noix de cajou?).

Mettre au four. Chez moi, c'est thermostat 4 1/2 pendant 12 minutes. Les machins doivent être un peu roux, avec une pointe de brun sur le dessus. Avec un peu de chance, ça caramélise en dessous, sans brûler.

A la sortie du four, je détache les machins et je les mets dans une assiette (rôle de la truelle). Après, on les mange.

Laisser la casserole et le(s) cuillers dans l'évier (pour plus de crédibilité, mettre de l'eau dans la casserole). La truelle peut être rangée après un simple grattage.





Publié dans Mamazon cuisine aussi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

baubant florence 22/06/2008 17:49

J'ADORE votre site!!!! Je me suis jamais tant marrer devant votre description de la vie de famille,ainsi que les recettes maison...On se croirait chez moi(papa cuisine,maman fait les restes!!...)Plein de GROS BISOUS à votre famizon!.CONTINUER A NOUS FAIRE RIRE ET SOURIRE.

Julien 28/05/2007 15:51

Partageons, cuisinons ! Wikisine.comwww.wikisine.com
A bientôt

Sylvie du Québec 07/04/2007 04:33

Remuer les fesses en même temps c'est bien, ça fait brûler les calories pour manger un macaron de plus... :-)
 

angel 03/04/2007 20:24

pour encore plus de crédibilité: une giclée de produit vaiselle dans l'eau de trempage.Ensuite aller baffrer tranquille =^^=